Appendice vermiforme
 

Anatomie:

L’appendice vermiforme est un diverticule creux, appendu à la surface médiane du cæcum, au-dessous de l’abouchement de l’intestin grèle.

Le lieu de son abouchement est au

niveau de la réunion des teniae coliques.

Sa longueur est variable: de 4 à 20 cm,

et de 4 à 8 mm de diamètre.






Il existe parfois des variations anatomiques concernant l’emplacement de l’appendice, et très rarement une duplication appendiculaire (a savoir deux appendice).

Bien qu’il ne s’agisse pas de variations

anatomiques l’emplacement de son

extrémité est variable dans la cavité

abdominale, ainsi il peut se trouver

dans la fosse iliaque droite,

dans le pelvis ou le flanc droit,

pour les situations les plus fréquentes.




Fonctions:

On ne connait pas fonction démontrée pour l’appendice qui est considéré comme une reliquat de l’évolution. Récemment, certain on émis l’hypothèse qu’il servirais de réservoir pour la conservation d’une flore digestive «amie».

Les Pathologies:

Appendicite:

Une appendicite résulte de l’infection de l’appendice en lien avec une obstruction de sa lumière, il s’agit de l’urgence digestive la plus fréquente en chirurgie digestive.

Une appendicite se manifeste selon des tableaux cliniques, ensemble de symptômes, variable qui dépendent de la localisation de l'extrémité de l’appendice et de la sévérité de l’infection. Malgré la fréquence de cette affection il n’existe pas de tableau clinique, de test clinique, de test sanguin ou d’examen radiologique capable de poser une diagnostique de certitude d'appendice. Mais l’ensemble du tableau clinique, est des résultats des différents test ou examen réaliser permettra de poser un diagnostique de présomption qui devra être confirmer par une exploration chirurgicale. Le diagnostique final étant confirmé par analyse histologique, de plus cet examen sera le seul permettant d’exclure une autre pathologies de l’appendice (cf ci-dessous).

Dans le cas d’appendicite, sur un appendice localisé en fosse iliaque droite, on retrouve souvent une migration de la douleur (douleur, ou gène, épigastrique se déplaçant en fosse iliaque droite secondairement); souvent une inappétence, une sensation de mal être général, éventuelle présence de fièvre, etc. Une douleur à l’examen de la fosse iliaque droite et divers signe clinique qui seront évaluer par le chirurgien (signes de Blumberg, de Rovsing, du psoas, etc.). L’ensemble de ce tableau permettra d’établir un diagnostique de suspicion qui souvent, et selon l’expérience du chirurgien, est aussi fiable que les autres examens sanguins ou radiologiques. Si des doutes clinique subsiste, c’est-a-dire, que la présomption diagnostique ne permet pas d’affirmer avec assez de certitude la probable présence d’une appendicite ou non, certain examen peuvent toute fois orienté, influencer, le diagnostique: a savoir une analyses des taux globules blancs, des paramètres inflammatoires, et éventuellement une échographie ou un scanner abdominal. Le recours à ces divers examen sera aussi influencer par l'âge du patient et son sexe (en effet le diagnostique d’une appendicite peut être plus difficile chez une femme en raison de la proximité de l’appendice avec les organes génitaux internes).

Une fois de diagnostique clinique d’appendicite posé le traitement consistera en une antibiothérapie associé à une appendicectomie qui sera réalisée au travers d’une approche minimalement invasive. Une courte hospitalisation sera souvent nécessaire, mais ne durant pas plus d’un jour dans la majorité des cas d’appendicite simple.

Appendicites compliquées:

Une appendicite compliquée résulte d’une progression de l’infection au-delà de l’appendice. Ces formes d’appendicites compliquée sont due dans la majorité des cas à une appendicite qui a évoluer d’une forme simple vers des complication en l’absence de traitement efficace au stade précoce de l’infection.

Abcès appendiculaire: l’infection de l’appendice, appendicite, c’est diffusée localement résultant en la formation d’un abcès appendiculaire (abcès entourant l’appendice) cette évolution est souvent en lien avec une perforation de l’appendice malade. Le traitement implique une antibiothérapie de quelques jours associées à une intervention chirurgicale qui pourra dans certain impliquer la mise en place d’un drain. L’appendicectomie sera dans ces cas réalisée par voie minimalement invasive en première intention. Une hospitalisation sera en cas d’abcès appendiculaire nécessaire.

Péritonite appendiculaire: L’infection de l’appendice, appendicite, s’est répandu dans la cavité abdominale (cavité péritonéale) entrainant une péritonite. Il s’agit d’une infection sévère pouvant entrainer une septicémie (infection généralisée). Il s’agit d’une urgence chirurgicale impliquant une chirurgie rapidement. En cas de péritonite appendiculaire le traitement impliquera une chirurgie en urgence, appendicectomie, associé à une antibiothérapie d’une dizaine de jours. L’intervention pourra se réalisé de manière minimalement invasive dans la majorité des cas, mais en l’absence de septicémie avec choc septique qui peut représenter une contre-indication à une chirurgie minimallement invasive.

Les cancers de l’appendice:

Les cancers de l’appendice sont rare, et ne provoquent des symptômes qu’à un stade généralement avancé. C’est à dire quand la tumeur a commencé à s’étendre à d’autre organes.

Heureusement, les cancers de l’appendice sont souvent découvert de manière fortuite à une stade précoce en raison d’une association à une appendicite. La raison de ce phénomène est que ces tumeurs même à une stade précoce engendrent souvent une obstruction de l’appendice causant une appendicite. C’est une des raisons impliquant que l’on fasse systématiquement et impérativement un examen pathologique de l’appendice en cas d’appendicite.

Il existe divers types de cancer de l’appendice dont les caractéristique sont très différentes sur plusieurs points:

Les tumeurs neuro-endocrine de l’appendice:

Ces tumeurs anciennement appelée carcinoïde, sont les plus fréquentes de l’appendice. Elle sont souvent diagnostiquée à un stade précoce au décours d’une appendicite et après traitement chirurgical, sont associée à de bon résultats oncologiques pour le patients. Leur traitement impliquera selon leur stade un complément chirurgical a l’appendicectomie , a savoir une colectomie droite oncologique dans la majorité des cas. Parmi les critères impliquant un traitement chirurgical complémentaire se trouvent la taille de la tumeur, son emplacement sur l’appendice, etc.

Les adénocarcinomes de l’appendice:

Ces tumeurs sont moins fréquentes que les précédentes. Elle sont similaire aux adénocarcinomes du colon (tumeur la plus fréquente du colon). Leurs traitement impliquera toujours une chirurgie complémentaire, à savoir au minimum une colectomie droite oncologique et souvent une traitement adjuvant sous forme de chimiothérapie.

Les adénocarcinoïdes de l’appendice:

Ces tumeurs rare constituée constitué d’élément des carcinoïdes et des adénocarcinomes de l’appendice et pouvant arboré les caractéristiques de chacune d’elle. Le Dr P Bucher à publié récemment un travail sur ce sujet afin de codifier leurs traitement du point de vue chirurgical (Bucher P et al: Surgical treatment of appendiceal adenocarcinoid).

Les mucocèles de l’appendice:

Ces tumeurs sont rare et sont caractérisée par la sécrétion de mucus. Elle peuvent être similaire aux adénocarcinomes de l’appendice, mais peuvent aussi être issue de tumeurs bénigne de l’appendice (adénome mucosécrétant). Ainsi leur traitement dépendra spécifiquement du type de tumeurs à l’origine du mucocèle appendiculaire.

Notes concernant le traitement des tumeurs appendiculaires:

Leurs traitement par chirurgie minimallement invasive n’influence pas les résultats à long terme comparativement à une chirurgie ouverte pour la majorité des cas.

Si un diagnostique de tumeur appendiculaire est posé, il est impératif de proposer au patient une coloscopie (pour dépistage d’une tumeur colique associée), car le risque de tumeur colique associée est non-négligeable.

Voir: Bucher P, et al. Laparoscopic versus open resection for appendix carcinoid. Surgical Endoscopy.

Les interventions:

Vous trouverez une liste de liens concernant les interventions en rapport avec l’appendice.

L’ appendicectomie


Liens externes d’intérêts:

L’appendicite sur wikipedia dont la page sur l’appendicite est bien réalisée.

  1. Oesophage

  1. Duodénum

  1. Intestin grêle

  1. Appendice

  1. Rectum

Les organes digestifs et leurs pathologies:

Appendicite aigüe durant une appendicectomie par single access endoscopic surgery (SAES)

  1. Colon

  1. Anus

retour introductionintroduction_francais.htmlAccueil.htmlshapeimage_2_link_0
  1. Foie

  1. Rate

  1. Estomac